< retour à l'accueil

Comment traiter le cancer de la prostate ?

Les divers examens que vous avez pu réaliser ont conduit votre médecin à vous proposer une prise en charge adaptée à votre situation.

Selon les cas, les traitements proposés peuvent avoir pour objectifs(1,2) :

  • de surveiller le cancer lorsqu’il n’est pas menaçant
  • de guérir du cancer en cherchant à détruire la tumeur et les autres cellules cancéreuses éventuellement présentes dans le corps
  • de contenir l’évolution de la maladie
  • de traiter les symptômes afin de vous assurer la meilleure qualité de vie possible
  • Il existe différents types de traitements qui peuvent être réalisés seuls ou être associés entre eux.
Le traitement du cancer de la prostate

Comment se fait le choix de votre prise en charge ?

Des médecins de spécialités différentes (urologue, oncologue, radiothérapeute…) se rassemblent lors d’une réunion appelée réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) où votre cas est présenté. L’équipe médicale élabore alors une proposition de traitement adaptée à votre situation personnelle, en fonction de l’extension de la maladie (son stade), son degré d’agressivité, votre état de santé général, votre âge, les éventuelles contre-indications des traitements et les souhaits et objectifs que vous aurez exprimé et désigné(1).

Après discussion avec votre médecin et après avoir donné votre accord, un programme personnalisé de soins (PPS) vous est alors remis. Celui-ci comporte les dates de vos différents traitements, leur durée, ainsi que les coordonnées des différents membres de l’équipe soignante. Le PPS peut évoluer au cours du temps en fonction de votre état de santé et de votre réponse aux différents traitements(3).

Quels sont les différents type de prises en charge(3,4) ?

Le cancer de la prostate est dit hormono-sensible, c’est à dire que les hormones produites par l’organisme stimulent le développement du cancer. Ces hormones mâles sont principalement produites par les testicules mais aussi par les glandes surrénales, ainsi que par la tumeur elle-même à des stades plus avancés.

En fonction de l’étendue de la maladie, la prise en charge diffère. Les différents types de traitements seront expliqués plus en détails par la suite. D’une façon générale :

Quand le cancer est menaçant et qu’il est toutefois localisé à la prostate, l’objectif est de détruire la tumeur. Pour cela, il existe différentes techniques(2) :

  • La chirurgie,
  • La radiothérapie externe
  • La curiethérapie

Quand le cancer n’est pas limité à la prostate l’objectif est de bloquer l’action des hormones qui stimulent le cancer soit :

  • Par chirurgie, par retrait de la partie des testicules qui sécrète ces hormones (pulpectomie, orchidectomie)
  • Par la prise de médicaments, c’est la castration chimique ou hormonothérapie

Malgré cette première ligne de traitement, certains cancers peuvent progresser. On dit alors qu’ils deviennent résistants à la castration. Pour ce type de cancer, les principaux traitements disponibles sont des hormonothérapies dites de nouvelle génération et la chimiothérapie.

Qu'est ce que la chirurgie(3) ? 

La chirurgie proposée dans le cadre du traitement du cancer de la prostate consiste à retirer toute la prostate, c’est la prostatectomie totale ou prostatectomie radicale. Lors de cette opération le chirurgien urologue enlève la prostate ainsi que les vésicules séminales (petites glandes accolées à la prostate qui stockent les spermatozoïdes).

Dans certains cas, les ganglions voisins sont également enlevés, on parle alors de curage ganglionnaire.

La prostatectomie totale est réalisée, le plus souvent, sous anesthésie générale. Pour préparer l’intervention, deux consultations sont programmées, une avec le chirurgien urologue puis une autre avec l’anesthésiste.

Pour cette intervention vous devrez rester à l’hôpital environ 5 à 10 jours. Si vous travaillez vous aurez habituellement ensuite environ 1 mois d’arrêt de travail.

Comprendre le cancer de la prostate

Qu'est ce que la radiothérapie(3) ?

La radiothérapie externe

La radiothérapie externe utilise des rayons X pour détruire les cellules cancéreuses de la prostate. Les rayons sont les mêmes que ceux utilisés pour faire des radios, mais beaucoup plus puissants. Les rayons sont dirigés très précisément vers la prostate pour atteindre la tumeur à travers la peau. Les rayons sont produits par une machine appelée un accélérateur de particules.

Les séances de radiothérapie ne commencent qu’après plusieurs étapes obligatoires de réglages très précis car chaque personne reçoit un traitement sur mesure.

Les séances de rayons durent 15 minutes environ. Elles sont programmées 4 à 5 fois par semaines durant 6 à 8 semaines. Elles ne nécessitent pas d’être hospitalisé, vous rentrez chez vous après chaque séance. 

La curiethérapie

Une curiethérapie consiste à déposer à l’intérieur de la prostate des grains de matière radioactive qui émettent des rayons X pour détruire les cellules cancéreuses. Pour implanter les grains, vous devez être anesthésié, pour cela, vous êtes souvent hospitalisé 1 à 2 jours.

Vous devez prendre quelques précautions particulières car pendant environ 2 mois votre prostate est radioactive : utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels et éviter le contact rapproché avec des personnes sensibles (bébé, femme enceinte…).

Qu'est ce que l'hormonothérapie(3) ?

Comme évoqué précédemment, le cancer de la prostate est dit hormono-sensible, c’est à dire que son développement est lié aux hormones masculines : les androgènes et notamment la testostérone. Le traitement hormonal du cancer de la prostate consiste à empêcher l’action stimulante de ces hormones sur le cancer.

Les médicaments utilisés pour cette castration chimique, appelée aussi suppression androgénique, sont les agonistes et les antagonistes de LH-RH et les anti-androgènes. Ces médicaments se présentent sous forme injectable pour les premiers et sous forme orale pour les seconds.

Comprendre le cancer dans la prostate

Pourquoi utiliser d'autres hormonothérapies quand le cancer devient résistant à la castration ?

Malgré cette première hormonothérapie certains cancers évoluent : ils deviennent résistants à la castration. A ce stade, le développement du cancer reste encore dépendant des androgènes(4).

Pour continuer à empêcher l'actions des androgènes sur le cancer, de nouvelles hormonothérapies ont été développées. Elles permettent d'agir autrement pour bloquer l'action des androgènes.

Qu'est ce que la chimiothérapie(2,5) ?

La chimiothérapie est un traitement anticancéreux administré par voie intraveineuse permettant d'atteindre les cellules cancéreuses quelle que soit leur localisation.

La chimiothérapie ne se prend pas en continu, mais pendant un à plusieurs jours suivis par une période d'arrêt et ceci de façon répétitive. On parle de cures de chimiothérapie. En général, vous venez à l'hôpital ou à la clinique recevoir la chimiothérapie puis vous pouvez rentrer chez vous (hôpital de jour).

Existe-t-il une prise en charge des autres effets de la maladie(1) ?

En plus des traitements du cancer, vous pouvez avoir besoin de soins ou de soutiens complémentaires pour faire face aux conséquences de la maladie ou de ses traitements : douleur, fatigue, troubles alimentaires, besoin de soutien psychologique.

Vous devez demander de l’aide à votre équipe soignante qui vous conseillera les professionnels spécialisés en mesure de vous aider.

Puis-je participer à un essai clinique(6) ?

Les essais cliniques sont des études scientifiques menées avec des patients. Leur objectif est d’évaluer soit de nouveaux traitements du cancer soit de nouvelles association de traitements connus. Votre médecin peut vous proposer de participer à un de ces essais cliniques pour vous permettre de bénéficier d’un nouveau traitement.

Seuls les patients qui y consentent, après avoir reçu toutes les informations nécessaires pour comprendre l’essai clinique, peuvent y participer. Il est donc impossible que vous soyez inclus dans un essai sans le savoir.

Exemples de questions à poser à votre médecin(3) :

  • Quels sont les traitements préconisés dans ma situation ? Pourquoi ?
  • Si plusieurs traitements sont susceptibles d’avoir les mêmes résultats sur la maladie, quels sont les avantages et les inconvénients de chacun ?
  • Quels sont les objectifs de chacun de ces traitements ?
  • Quels sont leurs effets secondaires (sexuels, urinaires etc.) ? Quand ceux-ci vont-ils apparaître ? Seront-ils définitifs ou temporaires ?
  • Comment se déroulent les différents traitements ?

Références bibliographiques :

(1) La prise en charge du cancer de la prostate. Guide patient – Affection de longue durée, HAS, juin 2010.

(2) Salomon et al. Recommandations en onco-urologie 2013 du CCAFU : Cancer de la prostate. Progrès en Urologie 2013, Suppl. 2, S69–S102.

(3) Les traitements du cancer de la prostate, collection Guides patients Cancer info, INCa, novembre 2010.

(4) Beuzeboc Ph, et al. L’inhibition de la biosynthèse des androgènes. Une nouvelle approche thérapeutique dans le cancer de la prostate résistant à la castration. Le Journal d’OncoGériatrie. 2010; 1(6): 245-250.

(5) Comprendre la chimiothérapie, collection Guides patients Cancer info, INCa, Réédition actualisée 2008.

(6) Les essais cliniques en cancérologie: les réponses vos questions. INCa, janv 2008.