< retour à l'accueil

Les symptômes du Myélome Multiple

 

Découvrez quels sont les symptômes du Myélome Multiple à l'aide du quiz mis à votre disposition en cliquant sur vrai ou faux.

Les douleurs sont un symptôme fréquent du myélome
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Beaucoup de personnes atteintes d’un myélome ressentent des douleurs osseuses. Celles-ci sont généralement localisées et fréquemment situées au niveau de la colonne vertébrale. Elles sont souvent continues, avec une intensité plus marquée lors des mouvements du corps. Ces douleurs sont liées aux destructions de l’os provoquées par les plasmocytes anormaux.

La destruction des os provoquée par la maladie n'a pas de conséquence particulière
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Les plasmocytes anormaux stimulent les cellules chargées de la résorption osseuse. Cette stimulation entraîne une déminéralisation progressive de l’os, conduisant à une plus grande fragilité de ce dernier. Les conséquences sont de plusieurs ordres : tout d’abord, la destruction osseuse est responsable des douleurs qui touchent fréquemment les personnes atteintes d’un myélome. Ensuite, la fragilité osseuse induite entraîne un risque accru de fracture à la suite d’un traumatisme, y compris lorsque celui-ci est minime. Des fractures peuvent même survenir en l’absence de tout traumatisme. Lorsque les lésions osseuses touchent les vertèbres, il existe également un risque important de tassements vertébraux. Enfin, la destruction osseuse libère du calcium, l’un des principaux minéraux des os, et provoque une augmentation du taux de calcium dans le sang. Un taux sanguin élevé de calcium (hypercalcémie) engendre divers troubles tels que des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, une confusion, des signes de déshydratation et des troubles du rythme cardiaque. La survenue de ces troubles nécessite une prise en charge en urgence.

La maladie peut entraîner la survenue de sciatiques et de cruralgies
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Il peut arriver que la destruction osseuse, notamment si elle concerne la colonne vertébrale, entraîne des compressions au niveau de certains nerfs. Ces compressions peuvent alors provoquer la survenue d’une sciatique ou d’une cruralgie. La sciatique est une douleur qui se propage à partir de la fesse le long de l’arrière de la cuisse ou sur la face externe du mollet ; avec la cruralgie, la douleur passe par l’extérieur de la hanche, l’aine et le devant de la cuisse, jusqu’au genou.

En cas de douleurs abdominales et de troubles du ryhme cardiaque, il faut consulter rapidement son médecin
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Ces symptômes peuvent en effet être la conséquence d’une anémie importante ou d’une hypercalcémie (taux trop élevé de calcium dans le sang). Ils peuvent également s’accompagner de nausées, de vertiges, voire d’une sensation de confusion. De tels signes nécessitent une prise en charge médicale sans attendre.

Le myélome entraîne un risque supplémentaire d'infections
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
L’envahissement de la moelle osseuse par les plasmocytes induit une moindre capacité des cellules normales de la moelle osseuse à produire d’autres anticorps ainsi qu’une diminution des cellules qui participent aux défenses immunitaires. Le système immunitaire de l’organisme est ainsi altéré et est donc moins en mesure de contrer les infections qui peuvent survenir. Celles-ci tendent alors à évoluer vers des stades plus graves chez les personnes atteintes d’un myélome.

Le fonctionnement des reins peut être altéré par le myélome
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
L’anticorps monoclonal produit en quantité par les plasmocytes anormaux peut se diffuser dans l’organisme par voie sanguine. Le sang étant filtré par les reins, cet anticorps monoclonal est susceptible d’y former un dépôt, avec pour conséquence la réduction de la capacité de filtration par les reins. Cette situation peut évoluer vers une insuffisance rénale nécessitant parfois de réaliser une dialyse.

L'augmentation du taux de calcium ne se traduit par aucun symptôme
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
L’hypercalcémie peut être responsable de divers troubles, comme des douleurs au niveau du ventre, des nausées et des vomissements, un certain degré de confusion, ainsi que des signes de déshydratation. Lorsque l’excès de calcium dans le sang est important, il y a un risque de troubles du rythme cardiaque. Ces symptômes doivent être rapidement pris en charge. L’hypercalcémie est traitée grâce à une augmentation des apports en eau et à la prise de diurétiques. En cas d’urgence, une dialyse, pour épurer le sang, peut être nécessaire.