< retour à l'accueil

La prise en charge des complications

 

Découvrez quelle peut-être la prise en charge des complications du Myélome Multiple à l'aide du quiz mis à votre disposition en cliquant sur vrai ou faux. 

Il existe des traitements des lésions osseuses
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Les lésions osseuses sont très fréquentes au cours du myélome. Elles concernent plus des deux tiers des malades au moment du diagnostic, et presque tous seront ensuite concernés par ces lésions au cours de la maladie. Différentes possibilités existent pour lutter contre ces lésions : 
✓ contre les douleurs et la déminéralisation des os, il est possible de prendre des médicaments ou de suivre un traitement par radiothérapie ; 
✓ contre la fragilité osseuse, des techniques chirurgicales permettent de consolider les os, notamment au niveau des vertèbres.

Il n'est pas possible de soulager les douleurs osseuses
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
La prescription de médicaments contre la douleur, les antalgiques, doit être systématique pour soulager les patients. Quand ces médicaments ne sont plus suffisamment efficaces, lorsque les douleurs se situent au niveau de vertèbres, il est possible de pratiquer une intervention chirurgicale (insertion d’un ballonnet ou injection de ciment dans une vertèbre) qui permet de réduire considérablement les douleurs. Le traitement du myélome lui-même, s’il est efficace, permet la disparition des douleurs.

Le traitement des lésions osseuses permet de prévenir les fractures
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
En consolidant les os fragilisés ou en limitant la perte osseuse, les traitements par médicaments ou les interventions chirurgicales contribuent à diminuer le risque de fractures, en particulier les fractures spontanées, qui se produisent après un léger traumatisme, voire en l’absence de tout traumatisme.

Le port d'un corset peut être nécessaire
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Lorsque la fragilité osseuse au niveau des vertèbres est importante, il peut être recommandé de porter un corset à la fois pour prévenir les fractures, pour soulager la colonne vertébrale et pour réduire les douleurs. Le type de corset, les moments où celui-ci doit être porté ainsi que la durée de son port sont déterminés par le médecin en fonction de la situation de chaque patient.

Une intervention chirurgicale doit parfois être envisagée après une fracture
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Les fractures vertébrales de fragilité entraînent des douleurs et une déformation de la colonne vertébrale. Grâce à une opération, il est possible d’injecter une sorte de ciment au niveau de la vertèbre lésée qui va permettre de soulager la douleur et de rétablir le bon fonctionnement des vertèbres. Dans certains cas, la pose d’une plaque peut être nécessaire pour obtenir ce résultat.

Il est indispensable de diminuer le taux de calcium dans le sang lorsqu'il augmente
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Le myélome entraîne fréquemment une résorption osseuse accrue. Résultat, le taux sanguin de calcium (élément constitutif des os) augmente, parfois de façon très importante. Une hypercalcémie (taux trop élevé de calcium dans le sang) s’accompagne de divers troubles : douleurs abdominales, nausées, vomissements, confusion. Elle entraîne également un risque de troubles du rythme cardiaque, pouvant aller jusqu’à un arrêt cardiaque. C’est pourquoi l’hypercalcémie nécessite d’être traitée, parfois en urgence. Le traitement le plus habituel repose sur la prise de diurétiques, qui stimulent l’élimination urinaire, et sur une augmentation des apports en eau au cours de la journée. Cela facilite l’élimination du calcium en excès. Parallèlement, il peut être prescrit un médicament de la famille des biphosphonates qui limitent la résorption osseuse.

En cas d'anémie, aucun traitement particulier n'est nécessaire
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Une anémie, c’est-à-dire une diminution du taux d’hémoglobine dans le sang, entraîne une moins bonne oxygénation des tissus. Elle s’accompagne donc d’une fatigue, de vertiges, d’un essoufflement à l’effort (même minime). Lorsqu’elle devient importante, il est indispensable de la corriger, grâce à une transfusion sanguine ou à un traitement par érythropoïétine qui stimule la production des globules rouges.

Lorsque l'on a un myélome, il faut être attentif aux infections
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
La prolifération des plasmocytes anormaux dans la moelle osseuse provoque une moindre production des cellules participant au système immunitaire. L’organisme est alors plus sensible aux infections, qui peuvent rapidement se compliquer. Il ne faut donc pas hésiter à consulter son médecin en cas de fièvre, car toute infection doit être rapidement traitée.

Une dialyse est parfois nécessaire au cours de la prise en charge du myélome
Vrai
Faux

La bonne réponse est :
Une dialyse peut être nécessaire dans deux situations : d’une part, l’hypercalcémie, lorsqu’elle est très importante, afin d’épurer le sang du calcium en excès et, d’autre part, l’insuffisance rénale liée à la maladie. L’anticorps monoclonal produit par les plasmocytes anormaux est en effet susceptible de former des dépôts dans les reins et, dès lors, d’altérer leur capacité de filtration du sang. À terme, cela peut conduire à une insuffisance rénale. Lorsque celle-ci devient chronique, une dialyse doit être régulièrement réalisée afin de suppléer les reins, d’assurer une bonne filtration du sang et de débarrasser ce dernier de toutes ses impuretés.