5 décembre 2017
-
2 min de lecture

Les points à connaître sur l’Hospitalisation à Domicile

 
Voir le contenu
retour aux magazine

 

L’Hospitalisation à domicile (HAD) permet d’éviter ou de raccourcir l’hospitalisation du patient au sein d’un établissement de santé en lui proposant de recevoir à son domicile l’ensemble des soins médicaux et paramédicaux dont il a besoin pour sa prise en charge.  Les patients atteints d’un cancer peuvent bénéficier de cette offre de soins. 

 

Qu’est-ce que l’HAD ?

  • L’équipe de l’HAD permet d’offrir au patient, à son domicile, des soins qui ne peuvent pas être effectués par des professionnels de santé libéraux en raison de leur complexité, ou de leur technicité. L’équipe d’HAD est donc la solution permettant le maintien à domicile du patient (1).
  • L’HAD assure des soins de complexité hospitalière. Elle permet d’administrer à domicile des produits réservés à l’usage hospitalier. De fait, sans son intervention, les personnes prises en charge seraient maintenues en établissement hospitalier (2).
  • Le domicile est entendu au sens large : il peut s’agir de la maison mais aussi des établissements sociaux et médico-sociaux (2).
  • L’HAD est donc bénéfique pour le patient puisqu’il reste à son domicile pour recevoir ses soins. Il est donc dans son environnement, il peut être entouré des siens, ce qui contribue à l’amélioration de sa qualité de vie.

 

Est-ce sécurisé ?

  • Les établissements d’HAD sont des structures de santé. Ils présentent donc les mêmes garanties de qualité et de sécurité des soins qu’un hôpital et sont soumis aux mêmes obligations de qualité et de sécurité que les hôpitaux (2).
  • L’HAD ne doit cependant pas être intégralement assimilée à un séjour hospitalier car même si les soins sont continus et coordonnés, l’équipe n’est pas présente en permanence au domicile. C’est la raison pour laquelle tous les patients ne peuvent pas prétendre à ce type de prise en charge (1)

 

Qui est concerné ?

  • L’HAD, présente sur l’ensemble du territoire, peut être proposée à toute personne, quel que soit son âge, dont la situation clinique le justifie et dont les conditions du domicile le permettent (1)(2).
  • C’est au médecin traitant ou au médecin hospitalier qu’il appartient d’orienter son patient vers l’HAD (1).

 

Le coût ?

  • Une HAD est prise en charge par les organismes d’assurance maladie et les mutuelles dans les mêmes conditions qu’une hospitalisation classique, à l’exception du forfait hospitalier qui n’est pas dû par la personne puisqu’elle est soignée chez elle (1). Il n’y a également pas de frais de transport. 

 

Références bibliographiques :

(1)  http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/had pages 1,2,3,5

(2)  http://framework.agevillage.com/documents/pdfs/fnehad5.pdf  (pdf Fnehad5) page 1

Tags