30 juillet 2018
-
2 min de lecture

Centre Ressources : un accompagnement thérapeutique complet et sur le long terme

 
Voir le contenu
retour aux magazine

Chaque année, en France, plus de 140 000 personnes meurent à cause d’un cancer.1 Face à ce constat, le Docteur Jean-Loup Mouysset, oncologue, a fondé son premier centre Ressource à Aix-en-Provence en 2011. Le but ? Y accueillir autrement les malades du cancer et leurs proches pour « modifier les regards sur le cancer par une approche centrée sur les malades et non sur la maladie, en donnant aux personnes les moyens d’être au centre des soins et acteurs de leur santé ». Eléments d’explications avec le fondateur de cette structure unique en France.

 

Vivre mieux et plus longtemps.

« L’aventure a commencé dans les années 90 : si la prise en charge du cancer a beaucoup changé depuis, à l’époque l’étape du pronostic était très violente. C’est une maladie difficile à gérer : il faut apprendre à vivre avec et, même s’il y a aujourd’hui une chronicisation du cancer avec, néanmoins, un risque de mourir qui reste important. Il y a donc un double challenge : médical et existentiel. D’autant que le cancer reste tabou aujourd’hui encore. Notre objectif de départ était donc de trouver comment aider les patients à vivre mieux et plus longtemps au-delà des traitements. »

 

Reconnaissance officielle.

« Quand nous avons commencé,notre démarche a rencontré des réticences et une certaine incompréhension. C’était très innovant et, de fait, la mise en place a été compliquée. Nous n’avons pas bénéficié d’aide de la part des tutelles et c’est pourquoi nous avons monté une association à but non lucratif. Nous avons commencé par intervenir dans les cliniques puis dans un petit centre indépendant en 2005. Puis nous avons commencé à organiser des colloques avant d’ouvrir notre premier centre à Aix-en-Provence en 2011. Nous sommes aujourd’hui reconnus par les institutions. D’ailleurs, depuis, des centres ont ouvert à Montélimar, Paris, Montauban et Reims. Deux autres ouvriront en 2018, à Lyon à Saint-Avold en Moselle. »

 

Un endroit pour relever les défis.

« La vocation des centres ressources est de remettre du lien social, de rompre l’isolement mais aussi de casser la peur de la mort sans tabou. Comment ? En étant des lieux d’espoir où est donné à chaque patient la possibilité d’être acteur de sa prise en charge. Nous avons cherché à mettre en place un accompagnement fondé sur ce concept afin de gagner en qualité de vie et d’augmenter les chances de guérison. Selon la psychothérapie existentielle sur laquelle repose notre démarche, toute personne confrontée à un événement qui met en péril sa vie (comme un cancer) a 4 défis à relever : la mortalité, l’isolement, le sentiment d’impuissance, la culpabilité. Les centres Ressource, qui regroupent toutes les thérapies dont peuvent avoir besoin les patients dans un seul et même lieu, doivent permettre de relever ces défis. »

 

Un soutien fondé sur le mieux-être...

« L’idée est de répondre aux différents besoins des patients (hommes, femmes et enfants accompagnés de leurs parents) et de leurs proches. Dans un premier temps, nous cherchons à leur apporter un réconfort et un soulagement immédiats autour du mieux-être via des ateliers individuels ou collectifs : activité physique (nage libre, Qui Gong, danse, taï chi), détente (hammam, piscine, bibliothèque), mieux-être (nutrition, réflexologie, esthétique) et soutien (psychologie, social, onco-esthétique, sophrologie, ostéopathie) … Bref, en un mot, tout ce qui peut faire du bien ! Nos intervenants, des professionnels, partagent leurs compétences bénévolement. »

 

… et sur un Accompagnement thérapeutique personnalisé.

« Puis, la deuxième étape, la plus longue, consiste en un Programme personnalisé d’accompagnement thérapeutique (PPACT). Il s’agit d’aider les patients à se reconstruire après le tsunami qu’est le cancer : apprentissage de connaissances sur la maladie, gestion du stress, alimentation, communication relationnelle pour améliorer la relation avec les soignants, la famille et les amis, qualité du soutien social et psychothérapie de groupe. Notre programme a pour finalité d’améliorer la qualité de vie et les chances de survie en stade métastatique : ajouter de la vie aux années et peut-être des années à la vie, tel est le maître-mot des centres Ressource. »

 

Notes :

Article réalisé avec le Docteur Jean-Loup Mouysset - Interview réalisée le 2 mai 2018

 

Pour en savoir plus : https://www.association-ressource.org

 

Sources :

1. Les cancers en France – Edition 2016. InCa